Respectez la nudité dans un lieu naturiste
 
40 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. 
 
 
mercredi 19 juin 2019 EN ES IT NL PT DE  

Modéré par : gilles jacques_gana moderateur fredericdromois mapommedapi Denis 
Index du Forum » » Sites Internet, blogs » » Article sur la randonue
AuteurArticle sur la randonue
PhilE
10050       
 Membre confirmé
Venu(e) 18-06-2019 15:53
PhilE
  Posté : 09-04-2019 13:22

https://fr.runningheroes.com/fr/blog/randonnue-naturisme-liberte

Détente
La randonnue, ou le naturisme en liberté

Bien loin des centres naturistes, la randonnée, pratiquée tout nu, est une activité en plein essor. Découverte d’une pratique libre.

Des corps nus lézardant sur une plage du Cap d’Agde, un gin tonic dans la main et un œil sur la montre pour ne pas rater la partie de rami de 17 heures ; le naturisme est victime de nombreuses images d’Epinal. Mais le naturisme, c’est aussi une expression corporelle qui remonte à la Grèce antique, quand Milon de Crotone remportait nu ses épreuves de lutte aux Jeux Olympiques. La pratique sportive est une partie intégrante du naturisme. C’est presque un retour « naturel » aux choses si les naturistes commencent à prendre d’assaut les sentiers et les chemins de montagne pour fonder la randonnue. Le mot-valise est assez explicite : la randonnue, c’est se promener en tenue d’Eve dans des zones peu bétonnées. La pratique plaît autant pour la proximité avec la nature que pour la sensation de liberté qu’elle procure, par opposition au naturisme cloîtré dans des centres affectés.
Carte IGN, chasse et cachet d’aspirine

La randonnue emmène ses pratiquants à travers les montagnes, les forêts ou les campagnes. « On fait attention à choisir des sentiers peu connus ou peu pratiqués, explique Bruno Saurez, président de l’Association Naturiste Phocéenne, une des plus importantes en France et qui jette toujours un œil à la carte IGN et un autre sur les périodes de chasse avant de partir en promenade. Nous ne voulons pas choquer les gens. Dans l’idéal, on ne croise personne ». L’objectif de la randonnue est avant tout de randonner, et pas de former une manifestation bruyante, tapageuse et prosélyte. Reste que la randonnue est une activité plutôt collégiale pour des raisons essentiellement pratiques. En groupe, il est plus facile de prévenir de sa présence d’autres randonneurs dits « textiles » et on a moins de chance de passer pour un hurluberlu. « Tout seul, ça peut être bizarre, confirme Franck, randonneur dans la région de Gap dans les Hautes-Alpes. En groupe, nous sommes identifiés comme naturistes. On veut vraiment éviter de passer pour des pervers qui se promènent dans les bois pour faire peur aux petites dames. »

Naturisme et nature, il y a comme un lien évident. « Quand on est nu en montagne, on a une sensation de liberté inédite, décrit Bruno Saurez. Je suis venu au naturisme parce que je trouvais ça un peu transgressif. Ça m’a toujours attiré de faire des choses que peu de gens connaissent. Si en plus, on peut combiner ça avec la découverte des magnifiques paysages comme ceux de la Corse ou de la périphérie marseillaise, c’est parfait ! ». Ce n’est pas seulement pour améliorer son bronzage (« avant j’étais blanc comme un cachet d’aspirine ») ou pour les paysages que Bruno Saurez apprécie de se promener nu. La sensibilité accrue par la nudité ouvre les pratiquants à d’autres hobbies, à l’instar du Marseillais qui s’est épris de botanique après une randonnée en Ardèche. Franck abonde : « La fraîcheur du vent, la chaleur du soleil ; il y a tellement de subtilités, c’est difficile de se rendre compte de la sensation avant d’avoir essayé ».
« On n’est pas des barjots »

Malgré le terme, la randonnue se pratique finalement assez rarement nu comme un ver. Déjà, les pratiquants ne sont pas des fanatiques: « On peut passer pour des fous furieux en période hivernale, témoigne Franck, mais je suis très équipé. J’ai un gros sac à dos avec tout ce qu’il faut. On est plus attentifs que le randonneur moyen, on regarde la météo, on se change dès que la température évolue… On n’est pas des barjots, on ne va pas se promener nu sous la neige ». De plus, randonner sans vêtement est le meilleur moyen d’éviter la douloureuse sensation dite du « t-shirt trempé ». La peau étant directement en contact avec l’air ambiant, elle joue parfaitement son rôle, sans intermédiaire technique ou autre. « Après l’effort, on est clairement moins embêté par la transpiration, décrypte Franck. On évite cette désagréable sensation de froid. Il n’y a pas de meilleur thermorégulateur que la peau ! ».

Néanmoins, il y a un impondérable textile à la pratique de la randonnée nue, c’est une espèce de jupette ou short à scratch. Quelque chose qu’on peut enfiler et boutonner rapidement quand approchent des amateurs de textiles. « Il y a une chose à laquelle on doit faire attention, tempère Bruno Saurez. Quand on croise d’autres randonneurs, on essaie de se rhabiller le plus vite possible ». Scènes qui donnent lieu à des séances façon Arturo Brachetti, le maître de la métamorphose. « On essaie de gêner le moins possible, dit Franck. Mais il arrive qu’on soit surpris, soit par des personnes qu’on n’avait pas entendu arriver, soit par des VTT, plus rapides que nous ».
Échanges cordiaux et vide juridique

Les rencontres entre naturistes et randonneurs classiques donnent lieu à des échanges cordiaux, axés autour d’un respect commun. « Les gens sont rarement choqués, en près de vingt ans de pratique, j’ai été insulté ‘seulement’ deux fois, affirme Bruno. Les retours sont très positifs. Les randonneurs doivent être plus ouverts que la moyenne… ». La perception est plutôt positive malgré quelques couacs. Comme cette histoire qui s’est déroulée vers Périgueux l’an dernier. Une femme a dénoncé un naturiste aux policiers, qui ont envoyé un hélicoptère pour retrouver le randonneur dans la campagne périgourdin. La procédure a rapidement été déclarée sans suite, aucune volonté d’exhibitionnisme n’a pu être retenue contre le bonhomme.

Ce vide juridique provient de ce que la randonnée apporte de nouveau au naturisme classique : la liberté de mouvement. Pour la première fois, il est donc possible d’observer le naturiste hors de son milieu d’adoption des centres et autres plages réservées. La randonnue apparaît comme un moyen de sortir de ce carcan. Si la Fédération Française de Naturisme ne va pas à l’encontre de la pratique de la randonnue, elle réclame un encadrement, comme l’explique Julien Claudé-Pénégry, vice-président de l’organisation : « On le voit, le naturisme est de plus de ne plus prégnant dans la société et nous soutenons les initiatives qui le font sortir des cadres dédiés mais il faut aussi savoir expliquer ces nouvelles pratiques pour ne pas choquer ». La FFN cherche à développer les valeurs du naturisme à travers la randonnue : respect d’autrui, sensibilité à la nature et à l’environnement, épanouissement personnel.
Vers un naturisme décomplexé

La pratique a pris de l’ampleur depuis quelques années, dans la continuité d’une volonté de faire sortir le naturisme des espaces dédiés et de démystifier la nudité. Malgré la polémique, on est loin d’ouvrir une zone naturiste à Paris-Plage – encore qu’il est possible de faire du yoga nu dans le bois de Vincennes – mais sans vouloir imposer la nudité à autrui, le naturisme progresse en France. Il y a aujourd’hui 4,7 millions de pratiquants réguliers (dont plus de la moitié d’étrangers) et 11 millions de Français se déclarent prêts à faire l’expérience. Le mouvement naturiste dans son ensemble se développe et gagne en visibilité dans la société. En mai 2018, le Palais de Tokyo a accueilli plus d’une centaine de naturistes pour une ouverture exceptionnelle. En janvier de cette année, une pièce de théâtre, dans laquelle les comédiens aussi bien que les acteurs sont nus, a même eu lieu pour la première fois dans une grande salle parisienne, « Nu et approuvé » de Génestia Giachino, au Palais des Glaces.
Par : Jean-Romain Blanc
  Profil  



Sauter à :
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Evènements
Juin 2019
LMMJVSD
     1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Sondage
Préféreriez vous un centre de vacances
 100% nudité ou quasi
 Vêtements facultatifs

  Results, Résultats

  • Votes : 27917
  • Commentaire(s) : 171
  

Contacts webmaster   Charte   CNIL : 1042465 
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste © vivrenu.com 2003 - 2053
Ce site a été construit avec NPDS sous license GNU/GPL.
Placez les news naturisme de vivrenu sur votre site

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com  : blognaturiste.com  rencontres-naturistes.com   lenaturisme   Achat Vidéos VivreNu   Régie Pub Naturiste   nudismlife.com   videosgags.fr   tousnus.fr   photos naturistes   Revues Naturistes Vintage   Randonue   Plages Naturistes   Cyclonudistes   tv-naturiste  ovh 500go

Temps : 0.1821 seconde(s)