Respectez la nudité dans un lieu naturiste
 
58 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. 
 
 
jeudi 21 mars 2019 EN ES IT NL PT DE  

Modéré par : gilles jacques_gana moderateur fredericdromois mapommedapi Denis 
Index du Forum » » Le naturisme » » Propositions d'une nouvelle Définition du naturisme
4 pages [ 1 | 2 | 3 | 4 ]
AuteurPropositions d'une nouvelle Définition du naturisme
didge
709     
 Membre confirmé
Venu(e) 20-03-2019 22:12
didge
  Posté : 26-02-2019 04:36

Je ne comprends pas ce débat autour du mot Naturisme.

Les deux façons d’appréhender la nudité en public:
soit partagée par le plus grand nombre possible,
soit en liberté et mixité totale

Les deux notions sont toutes les deux honorables et défendables.

Qu’il y ait des préférences individuelles, ce n’est que normal.
Et, finalement, quand on voit la politique des grands centres depuis plus de dix ans, il y a aujourd’hui plus de centres « mixtes », que de centres défendant réellement la nudité en commun.
De plus, il me semble que ce n’est principalement que chez les naturistes que ce débat a lieu. Ce qui veut dire que ça laisse 98% de la population totalement indifférente à cette différence.

Néanmoins, je pense qu’il faut éviter de « downgrader » le concept, pour utiliser le mot de Gilles plus haut.

Une fois de plus, je ne comprends pas les raisons de cette envie de putsch autour du mot. Est-ce que ce serait parce que le mot nudiste a une connotation négative pour certains?

Un jour un anglais jouant au foot, s’est dit qu’en prenant le ballon par les mains, ça pouvait être sympa comme sport aussi. Il venait d’inventer le rugby.
Mais il n’a pas appelé ça football, en demandant a la fédération de faire adapter les règles, il a créé autre chose, de sympa aussi... en toute respectabilité....

Je vois cette évolution de la même manière, elle est même devenue largement majoritaire... mais svp, ne touchez pas au concept originel.

La nudité partagée par le plus grand nombre, est désinhibante. Et décomplexante....
Tous les quinquas et sexta, hommes, bien dans leur peau, parce que nat depuis 30 ou 40 ans, qui débattent ici, ne doivent pas oublier ce que c’est pour une ado de 17 ans de se mettre nue sur la plage devant d’autres ados...
Demain, peut-être qu’on pourra accueillir des gens venant de l’immigration dans nos centres...
On peut débattre et ne pas avoir la meme idée: est-ce que c’est plus facile dans un centre 100% nu, ou bien mixte...? Cfr le sondage en homepage du site..
https://vivrenu.com/pollBooth.php?op=results&pollID=5
Sur près de 28.000 réponses, plus de 80% préfèrent la nudité partagée par tous.

Mais ne changez pas le concept. Cette définition tient depuis bientôt 50 ans. Elle veut dire quelque chose, ne la faites pas dire autre chose....
Ne changeons pas le sens des mots.




Message édité par : didge / 26-02-2019 10:13

  Profil  

grunt
839     
 Membre confirmé
Venu(e) 13-03-2019 22:01
grunt
  Posté : 26-02-2019 06:23

Le problème c'est que tu ne peux pas faire la preuve que les estivants qui se dénudent sur les plages, en été, le font dans l'esprit de ce que vous décrivez. À plus ample informé, ils le font sans s'en soucier.

De la même façon que quand je vois un cycliste qui passe sur la route, je ne sais pas ce qu'il pense.

Vous dites : "Le naturisme, c'est tel état d'esprit, tel positionnement vis-à-vis d'un certains nombre de choses.", mais vous n'avez aucune mesure de l'adhésion réelle des vacanciers à ces principes.

Je vais sur une plage naturiste où il y a deux cent personnes. Elles sont nues. Lesquelles l'on fait avec cette définition de naturisme en tête ?

La seule chose qu'on pourrait penser, c'est que tous les adhérents FFN sont supposés suivre cette définition pour avoir adhéré. Dans ce cas, ses 15 000 adhérents sur 2,5 à 3 millions de français (environ) dénombrés qui se dénudent l'été, aujourd'hui, ils seraient 1% peut-être ?

Et si je fais cette constatation, alors j'ai plutôt tendance à dire qu'au contraire, elle ne convient pas du tout, parce qu'elle ne suscite qu'une très faible adhésion. En particulier, parce qu'elle est idéalisée et jure avec la réalité. "Naturistes" qui viennent en voiture, qui vivent dans des maisons individuelles gouffres d'énergie, qui sont grossiers et querelleurs, irrespectueux et délictueux, paresseux à assurer la sérénité des lieux où ils sont. Je vous poursuis le tableau ?

Les naturistes ne sont pas meilleurs que les autres.
Par contre,

Ils sont vantards

Et ça, ça leur fait du mal. Parce qu'assez souvent ça les fait passer pour des prétentieux que la réalité rattrape tous les jours.

La difficulté des naturistes, c'est de rester humbles. Alors que dans un état d'esprit à la fois prosélyte et très sectaires, ils aiment donner des leçons à tout le monde. Et tous ceux qui ne sont pas naturistes et qui les regardent de l'extérieur, et qui ont constaté des désordres (en faible nombre, mais parfois retentissants) savent que ceux-là peuvent balayer largement devant leur porte avant de s'en aller donner des leçons.
  Profil  

didge
709     
 Membre confirmé
Venu(e) 20-03-2019 22:12
didge
  Posté : 26-02-2019 06:49

Tu as raison sur le « manque de preuve », il manque certainement des études là-dessus. Je ne peux que revenir sur le sondage Vivrenu... 80% qui prônent le 100% nu...

De plus, je te suis lorsque tu dis que la grande majorité des estivants nudistes sur les plages le font sans aucune idée philosophique.... ils n’en ont tout simplement rien à f..... et c’est sans doute tres bien ainsi.

Mais là où je ne reconnais pas la réalité dans tes propos, c’est deja, je vais sur une plage avec 200 personnes, elles sont nues... ça c’est de moins en moins le cas: la mixité entre nus et maillots se développe.
C’est encore plus vrai dans les centres, ceux qui n’ont pas de politique de défense de la nudité, ont vu s’installer une spirale textile....
On en a déjà parlé 1000 fois.

Je suis d’accord aussi avec la position de PhilE, qui dit que ça fait 20 ans qu’on prédit la fin du Naturisme, mais que ça n’arrivera pas, parce qu’un certain équilibre s’est installé et que ça convient sans doute au plus grand nombre...

Mais paradoxe quand même: sur Vivrenu, le site défendu par le plus grand nombre semble être la Sablière, endroit où la nudité semble aussi la plus pratiquée....

Je pense peut-être (toujours sans preuve, ) que, si la FFN avait eu par le passé une politique de défense de la nudité plus forte, en appuyant plus sur un choix clair à afficher par les centres entre naturisme et clothing optionnal, les gens aurait plus eu l’impression de savoir pourquoi ils payent, et elle aurait peut-être eu plus de membres, qui sait?

Et là où je ne te comprends pas, c’est pourquoi tu trouves que la défense de la nudité peut être ressentie comme de la vantardise ?



Message édité par : didge / 26-02-2019 10:14

  Profil  

Denis
4584      
 modérateur
Venu(e) 20-03-2019 19:37

Ile-de-France
Denis
  Posté : 26-02-2019 09:43

Citation : didge

Et là où je ne te comprends pas, c’est pourquoi tu trouves que la défense de la nudité peut être ressentie comme de la vantardise ?

D'autant qu'il ne faut pas oublier nos racines: mouvement hygiénique à la base, libertaire et égalitaire (Kienné de Mongeot, les Lecocq, etc). Il faut garder en tête ce que l'on doit aux anciens sans lesquelles il serait impossible aujourd'hui ne serait-ce que se baigner nu. Ce droit a été gagné collectivement. La "vantardise" n'est pas individuelle.

Et puis il y a les qualités indéniables du naturisme en matière de relations humaines, d'éducation, de prise de distance par rapport à la sexualité. Si on est "bien dans sa peau" on est très probablement mieux avec les autres.

Bien sûr les naturistes ne prétendent pas être les seuls, mais ce "naturisme bashing" devient fatigant à la longue!

.

  Profil  

Jeff87
329    
 Membre confirmé
Venu(e) 20-03-2019 14:53

Limousin
Jeff87
  Posté : 26-02-2019 10:39

Citation : didge 

Je ne comprends pas ce débat autour du mot Naturisme.

Les deux façons d’appréhender la nudité en public:
soit partagée par le plus grand nombre possible,
soit en liberté et mixité totale

Les deux notions sont toutes les deux honorables et défendables.

 

Message édité par : didge / 26-02-2019 04:41

 


Absolument, les deux notions sont parfaitement honorables.
Mais le point essentiel que tu n'abordes pas dans ton propos, c'est "la nouvelle géographie de la nudité", pour reprendre l'expression de Francine Barthe Deloisy, enseignante-chercheuse et auteure de nombreux livre sur le sujet.

Il faut bien comprendre une chose : c'est que la nudité n'est plus l'exclusivité des clubs et centres naturistes. Et en matière de "règle quant à la nudité", il faut bien admettre que tu ne peux pas avoir la même selon les lieux :
- En centres et clubs naturistes : c'est 100 % nudité et éthique naturiste (sinon pourquoi y aller ?). La règle est définie par le règlement intérieur (décidé par les propriétaires) et, s'ils sont affiliés FFN, on doit y retrouver la mise en oeuvre de ses valeurs, de la philosophie qu'elle défend.
- Dans l'espace public (plages, nature, etc.) : c'est forcément la mixité, ces lieux devants être partagés par tous. La règle est définie par la loi et les arrêtés de police locaux (maire - éventuellement préfet - Conservatoire du littoral, etc).

La nudité dans les lieux naturistes sera d'autant plus respectée que la mixité s'installera "culturellement" dans l'espace public (et dans le privé "visible" comme nos propres jardins). Je dis "culturellement" car juridiquement, comme vous le savez tous à présent, c'est déjà le cas depuis la réforme du code pénal et son entrée en vigueur à partir du 1er mars 1994...

Autre problème, c'est que tout le monde entretient (et nous aussi) la confusion entre "nudité" et "naturisme"... Si les naturistes ont en commun cette pratique de la nudité, il n'en reste pas moins que toute personne nue n'est pas naturiste... (voire ne se reconnait pas comme tel). On ne le sait que trop bien : les personnes qui s'adonnent à des actes sexuels de façon visible et ostentatoire ne relèvent pas du naturisme mais de l'exhibition sexuelle et pour le coup, sont parfaitement condamnables au titre du fameux article 222-32. Y compris dans nos structures (il y a déjà eu des condamnations). Et c'est ce qui agace Grunt comme nous tous... Malheureusement, on ne peut pas inscrire ce mot "naturisme" à l'INPI pour le protéger de tous les usages intempestifs et abusifs. Mais on peut (et doit ?) faire en sorte que dans la conscience collective, le naturisme signifie vraiment quelque chose de différent du simple nudisme.

Citation : grunt 
Vous dites : "Le naturisme, c'est tel état d'esprit, tel positionnement vis-à-vis d'un certains nombre de choses.", mais vous n'avez aucune mesure de l'adhésion réelle des vacanciers à ces principes.

Je vais sur une plage naturiste où il y a deux cent personnes. Elles sont nues. Lesquelles l'on fait avec cette définition de naturisme en tête ?
 

Message édité par : grunt /26-02-2019 06:23

 


Je suis d'accord avec toi, probablement très peu... Mais on est dans ce cas présent, dans un espace public (la plage) où tout un chacun est libre d'y venir, naturistes et simples nudistes. Et ce n'est pas une critique à l'égard des gens qui aiment être nus seulement à la plage et pour la baignade. Cela aussi est tout à fait honorable et chacun vis sa vie comme il le souhaite, librement.

Mais pour celles et ceux qui font le choix de prendre une licence FFN, ne nous voilons pas la face, je pense que c'est malheureusement la même chose... Et c'est peut-être ce sur quoi, en tant que naturistes convaincus, nous pouvons peut-être faire quelque chose.

Il nous appartient de donner un véritable contenu à notre définition, qui soit raccord avec les enjeux de ce début du 21e siècle :

Exemple : qu'entendons-nous, en tant que naturistes, par "vivre en harmonie avec la nature" et "respect de l'environnement", alors que la 6e extinction de masse des espèces animales est annoncée, en grande partie à cause de la surexploitation des ressources (forêts, réserves halieutiques) ?
Quel positionnement avons-nous face au danger du réchauffement climatique ?
Qu'avons-nous à dire sur la souffrance animale ?

Est-ce que nous pouvons sérieusement vivre notre naturisme aujourd'hui comme il y a 50 ans, en conscience ? Lors de notre présence à la Fête de l'Huma, surtout la première année, la principale interpellation que nous avions, c'était celle-ci : "Bon OK, à part le droit d'être à poil, vous défendez quoi ? c'est quoi vos idées ?"

------------------------------
Jean-Francois
"Être libre, c'est vivre nu et sans honte" - F.W. Nietzshe.
"La nudité, c'est la vérité, c'est la beauté, c'est l'art" - Isadora Duncan /
  Profil  

didge
709     
 Membre confirmé
Venu(e) 20-03-2019 22:12
didge
  Posté : 02-03-2019 16:24

Citation : Jeff87 

Il faut bien comprendre une chose : c'est que la nudité n'est plus l'exclusivité des clubs et centres naturistes. Et en matière de "règle quant à la nudité", il faut bien admettre que tu ne peux pas avoir la même selon les lieux :
- En centres et clubs naturistes : c'est 100 % nudité et éthique naturiste (sinon pourquoi y aller ?). La règle est définie par le règlement intérieur (décidé par les propriétaires) et, s'ils sont affiliés FFN, on doit y retrouver la mise en oeuvre de ses valeurs, de la philosophie qu'elle défend.


------------------------------
 


Très bien de dire ça... mais pourquoi la FFN ne s'est-elle donc pas plus occupé du respect de la nudité dans les centres affiliés? Pourquoi pas un classement édité annuellement par la fédé, avec des étoiles, ou on exprimerait le degré de respect de la nudité de chaque centre, p.ex... ?
Ça donnerait un sacré coup de pouce à tous ces propriétaires de petits campings qui continuent à défendre l'éthique.

mais revenons dans le sujet...

Jean-François, si je te comprends bien; ce que tu dis c'est:
L'éthique naturiste et sa pratique impliquent une nudité partagée par tous.
Mais dans l'espace public, le naturiste tolère la mixité.

en effet, l'un n'exclut pas l'autre.
Tant qu'on dit bien que la pratique du Naturisme implique la nudité partagée.

ensuite, concernant le message sociétal, je pense qu'il est normal qu'on s'expose à des question d'ordre politique lorsqu'on pose un stand à la fête de l'Huma.
On en récoltera beaucoup moins si on met un stand au salon des vacances .

In fine, je ne suis pas sûr, qu'une Fédé reconnue par la Jeunesse et les Sports a vocation de développer un message politique. Il vaut mieux s'en méfier.
Il suffit de voir comme certains passent leur temps à s'étriper sur ce site.... et c'est quand même souvent autour de discussion politiques....



Message édité par : didge / 02-03-2019 18:53

  Profil  

Denis
4584      
 modérateur
Venu(e) 20-03-2019 19:37

Ile-de-France
Denis
  Posté : 02-03-2019 19:42

Citation : didge 

Très bien de dire ça... mais pourquoi la FFN ne s'est-elle donc pas plus occupé du respect de la nudité dans les centres affiliés? Pourquoi pas un classement édité annuellement par la fédé, avec des étoiles, ou on exprimerait le degré de respect de la nudité de chaque centre, p.ex... ?
Ça donnerait un sacré coup de pouce à tous ces propriétaires de petits campings qui continuent à défendre l'éthique.

Mine de rien, c'est une idée qui me paraît très bonne, il faudrait faire cela sans idée négative car il n'est pas question de monter les campings les uns contre les autres, mais ça pourrait motiver les responsables de chaque centre sur un mode ludique, genre "aidez-nous à améliorer notre nombre d'étoiles en jouant le jeu de la nudité dès que le temps le permet". De la même façon qu'on affiche la météo du jour ou le risque d'avalanche dans les stations de ski, on pourrait écrire par exemple "aujourd'hui, nudité possible de 4 sur un échelle de 5" ou bien "aujourd'hui, 1 sur 5, nudité possible seulement pour les plus endurcis" etc.

.

  Profil  

grunt
839     
 Membre confirmé
Venu(e) 13-03-2019 22:01
grunt
  Posté : 02-03-2019 21:08

Vous vous trompez sur le rôle des plages publiques, terrain de loisirs associatifs, des campings et des villages de vacances. Ces quatre visent des publics différents.

Plage : accès immédiat pour une à quatre heures.

terrain de loisirs associatif : accès habituel pour une demie-journée, une journée ou un week-end.

Camping : hébergement de vacances. Une à plusieurs semaines.

Village de vacances = camping + loisirs = une à plusieurs semaines.

Cela vaut autant pour les naturistes que pour les non-naturistes.
Les campings et villages reçoivent ceux qui viennent de loin.

Message édité par : grunt / 02-03-2019 21:10

  Profil  

Jeff87
329    
 Membre confirmé
Venu(e) 20-03-2019 14:53

Limousin
Jeff87
  Posté : 03-03-2019 21:00

Citation : didge 

Jean-François, si je te comprends bien; ce que tu dis c'est:
L'éthique naturiste et sa pratique impliquent une nudité partagée par tous.
Mais dans l'espace public, le naturiste tolère la mixité.

en effet, l'un n'exclut pas l'autre.
Tant qu'on dit bien que la pratique du Naturisme implique la nudité partagée.

ensuite, concernant le message sociétal, je pense qu'il est normal qu'on s'expose à des question d'ordre politique lorsqu'on pose un stand à la fête de l'Huma.
On en récoltera beaucoup moins si on met un stand au salon des vacances .

In fine, je ne suis pas sûr, qu'une Fédé reconnue par la Jeunesse et les Sports a vocation de développer un message politique. Il vaut mieux s'en méfier.

Message édité par : didge / 02-03-2019 18:53

 


Heu, non, pas exactement...
Je le répète, le naturisme, c'est pour moi un système de pensée, une éthique, des valeurs, un engagement pour la planète, etc. tout ce que l'on trouve résumé dans la définition. Et c'est cet ensemble de valeurs, de conceptions qui définissent ma qualité de naturiste. Cette forme de pensée implique évidemment la pratique de la nudité, mais pas seulement. Et donc, que je sois seul ou en groupe, je suis toujours la même personne, avec toujours le même système de pensée, les mêmes valeurs, la même éthique. Et cela, même quand je suis habillé d'ailleurs. Donc, lorsque je suis seul en randonue, je ne suis pas moins naturiste que quand je pratique cette randonue en groupe.

C'est pourquoi je suis pour que l'on supprime ce petit mot, afin d'intégrer toutes les formes de naturisme qui existent aujourd'hui. Je crois qu'il y a autant de forme de naturisme qu'il n'y a de personnes, de situations personnelles ou de tempéraments. Il y a le naturisme que l'on exprime plus en vacances, celui des clubs ou celui que l'on peut vivre toute l'année à la maison. Les uns souhaitent vivre un naturisme plutôt consumériste, et plutôt estival ? Très bien. D'autres souhaitent exprimer un naturisme plus militant ? Très bien aussi. Et puis, je crois que surtout, on peut vivre toutes ces formes de naturisme en fonction des périodes de la vie, des circonstances, de sa situation personnelle. Et personne n'a de leçon à donner à qui que ce soit.

Mais oui, dans les espaces privés "labellisés" naturistes (clubs, centres de vacance et peut-être demain salles de sport, etc), je considère que la nudité doit être de mise pour tout le monde et partagée par tous. Il faut bien qu'il y ait un vrai plus chez nous... (mais je ne suis pas pour que l'on se comporte non plus comme des "ayatollah"...)

À partir du moment où la nudité est dépénalisée, on ne peut plus nous définir uniquement par le prisme de la nudité. Qu'est-ce qui fera que l'on aura encore envie d'aller dans des clubs ou espaces naturistes dans ce "nouveau" contexte ? Qu'est-ce qui nous donnera envie de nous retrouver sur notre temps libre avec nos semblables ? Eh bien tout simplement tout le reste : nos valeurs, notre éthique, le cadre de vie spécifiquement naturiste que l'on sera en capacité de créer, l'ambiance, et tout ce que notre imagination sera capable d'inventer.

et c'est là qu'il nous faut remettre sur les rails un véritable projet d'éducation populaire, d'en définir les contours, les objectifs et les actions spécifiques à mettre en oeuvre, bref un projet fédérateur qui donne véritablement du poids à notre définition.

Il ne faut pas oublier que la FFN n'a plus cet agrément... qu'elle l'a perdu justement, notamment, car il n'y avait aucun projet, aucun contenu véritable. Or, de quoi est-ce qu'il s'agit ?
Voici la définition de Bénigno Cacérès - fondateur de Peuple et Culture en 1944 : "L’Éducation Populaire, c’est l'ensemble des moyens qui permettent de donner à tous les hommes l'instruction et la formation nécessaires afin qu'ils deviennent des citoyens aptes à participer activement à la vie du pays."

Issue d’une conception humaniste de l’homme, de projets sociaux et culturels émancipateurs, l’éducation populaire a pour objectif de permettre à chacun de s'épanouir, de s’émanciper et de construire un citoyen pleinement conscient et actif, face aux enjeux de son époque.

C'est aussi une éducation aux loisirs qui reconnaît à chacun la capacité de progresser et d’apprendre à tout âge. Elle ne se limite pas à la diffusion de la culture académique ni même à l'art au sens large, mais également aux sciences, aux techniques, aux sports et aux activités ludiques... Tous ces apprentissages sont l'occasion de développer des dispositions au « vivre ensemble ».

Le mouvement naturiste, de par son histoire, ses valeurs et son éthique de vie, doit aujourd’hui retrouver toute sa place au sein de ce grand courant de l’éducation populaire et des pédagogies alternatives. Il doit pouvoir aujourd’hui comme hier, à partir de sa spécificité, contribuer à la formation du citoyen de demain.

Dans cette visée, Il n’existe ni professeurs ni élèves, mais seulement des personnes qui s’informent et se forment mutuellement. C'est une éducation permanente, tout au long de la vie.

En réalité tous ces apprentissages sont l'occasion de développer ses capacités au vivre ensemble : confronter ses idées, partager une vie de groupe, s'exprimer en public, écouter, respecter les différences, etc....

C'est un projet éminemment politique, mais pas au sens partisan et partidaire... mais au sens noble.




------------------------------
Jean-Francois
"Être libre, c'est vivre nu et sans honte" - F.W. Nietzshe.
"La nudité, c'est la vérité, c'est la beauté, c'est l'art" - Isadora Duncan /
  Profil  

Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 | 4 ]


Sauter à :
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Evènements
Mars 2019
LMMJVSD
    1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Sondage
Préféreriez vous un centre de vacances
 100% nudité ou quasi
 Vêtements facultatifs

  Results, Résultats

  • Votes : 27805
  • Commentaire(s) : 171
  

Contacts webmaster   Charte   CNIL : 1042465 
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste © vivrenu.com 2003 - 2053
Ce site a été construit avec NPDS sous license GNU/GPL.
Placez les news naturisme de vivrenu sur votre site

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com  : blognaturiste.com  rencontres-naturistes.com   lenaturisme   Achat Vidéos VivreNu   Régie Pub Naturiste   nudismlife.com   videosgags.fr   tousnus.fr   photos naturistes   Revues Naturistes Vintage   Randonue   Plages Naturistes   Cyclonudistes   tv-naturiste  ovh 500go

Temps : 0.4036 seconde(s)